Agglo Plaine Commune
 Vous êtes ici :

Mini-conférences

twitter facebook google + addthis envoyer par mail
Imprimer la pageConvertir au format pdf (ouverture dans une nouvelle fenêtre)

Littérature, culture et art

© W.Vainqueur

L'inscription aux mini-conférences est obligatoire

Mini-conférence n° 1 : Vous avez dit « poésie » ? Pourquoi la poésie ? Comment ? Philippe Tancelin, Paris 8

Cette mini-conférence a pour pour vocation de sensibiliser tous les publics à l'importance grandissante de la poésie dans notre ère technologique avancée. La poésie peut être partout y compris et surtout où on ne l'attend pas. L'intervention tentera de mettre l'accent sur cette disponibilité de la vie au poétique à la condition de demeurer vigilant vis à vis de ce qui détourne la vie de son poème.

Mini-conférence n° 2 : Freud et la littérature -Juliette Vion-Dury, Paris 13

Cette intervention présentera : les lectures de jeunesse de Freud, sa « découverte » du complexe d’Œdipe au théâtre, ses travaux de psychanalyse appliquée à la littérature, -ses relations avec les écrivains, en particulier Stefan Zweig et Thomas Mann, son « roman du dimanche », l’Homme Moïse et la religion monothéiste.

Mini-conférence n° 3 : Jeux et loisirs chez Jane Austen - Juliette Vion-Dury, Paris 13

Dans les romans de Jane Austen, romancière anglaise du XVIIIe siècle, les filles de famille – ce sont d'ailleurs surtout des familles de filles – lisent à haute voix et jouent du piano, se promènent à pied ou à cheval, jouent du théâtre et dansent au bal. La manière d'interpréter poèmes et morceaux de musique, la longueur et le rythme plus ou moins soutenus des marches et des chevauchées, l'aisance dans l'art de feindre ou celui de l'équilibre instable y révèlent origine sociale, éducation, caractère et valeurs morales. L'oscillation ne s'y fait pas entre les seuls « raisons » et « sentiments » ou « orgueil » et « préjugés ». La tricherie aux jeux de société n'y démasque pas seulement les tricheurs aux jeux de l'amour ou au jeu social. Plus profondément, les jeux, sports et loisirs y ont pour enjeu une série de choix, esthétiques et éthiques, entre les valeurs du XVIIIe siècle et celles du XIXe siècle naissant, entre les valeurs rurales et les valeurs urbaines, entre l'art et l'artifice. Trois menaces pèsent sur le monde des romans de Jane Austen : les lois de l'Entail qui privent les filles de leur héritage, les lois de l'Improvement qui privent la campagne anglaise de ses beautés naturelles et ancestrales, les lois de la spéculation qui génèrent pauvreté et matérialisme. Contre ces menaces, bien jouer sa partie signifie à la fin échapper à la médiocrité, nouer des liens sincères et mener une vie créatrice.

Mini-conférence n° 4 : Jeu, création et liberté dans « Le joueur d’échecs » de Stefan Zweig et « Le joueur » de F. M. Dostoïevski - Juliette Vion-Dury, Paris 13

Il s’agit d’une étude comparée de deux des plus grands textes littéraires consacrés au jeu (respectivement le jeu d’échecs et la roulette), écrits par l’autrichien Stefan Zweig et le russe M. F. Dostoïevski. Sont analysées  les formes et significations que prennent les représentations du jeu.

Mini-conférence n° 5 : La peste dans « Les chemins de la peste » et « Pars vite et reviens tard » : la maladie vue par Frédérique Audouin-Rouzeau, archéozoologue et Fred Vargas romancière - Juliette Vion-Dury, Paris 13

Deux points de vue et deux manières d’écrire sur un objet commun, la peste, par un même auteur, Frédérique Audouin-Rouzeau (dont le pseudonyme est Fred Vargas), selon qu’elle publie un travail de recherche en histoire et archéozoologie ou un roman policier contemporain.

Mini-conférence n° 6 : Histoire de la pratique de la lecture à travers les âges - Bérénice Waty Paris 13

Comment les pratiques liées à la lecture et aux postures de lecteurs se sont construites dans le temps (du codex lu assis par des Sages, au lecteur moderne sur une liseuse) en balayant du papyrus jusqu’aux booktubeurs (blogueurs de livres sur Youtube) ? Il s’agira de démontrer que la société française est remplie de représentations liées à la lecture et à celui qui lit, des Présidents de la République photographiés devant une bibliothèque aux nombreux parallèles entre lire et manger. « Nation littéraire » s’il en est, la France présente quasi malgré elle, des traces de la sacralité du livre et des images liées aux pouvoirs du texte (on pourra penser aux livres de magie noire ou à la lecture interdite aux femmes et aux enfants jusqu’au 19ème siècle). C’est un inconscient collectif qui est nourri de la matérialité de l’objet-livre et des connaissances apprises par les textes.
Textes de littératures, tableaux, iconographies et publicité, ou encore un sketch de l’humoriste Danny Boon (« Harlequin, champion de l’amour ») seront utilisés pour montrer comment l’image du livre n’a de cessé d’être véhiculée dans notre société.

Mini-conférence n° 7  : Le roman-feuilleton au XIXe siècle : l’importance d’un genre populaire - Valérie Stienon Paris 13

Le roman-feuilleton a constitué une pratique culturelle majeure au XIXe siècle. Il a touché un très vaste public, dans de nombreux pays et dans toutes les classes sociales. Il a suscité un intérêt jamais connu jusqu’alors, captivant ses lecteurs avec ses histoires à rebondissements spectaculaires, ses personnages typés et sa « suite au prochain numéro ». Il a concerné des grands écrivains, parmi lesquels Balzac et Dumas. Quelles sont les formes et les sujets du feuilleton ? Pourquoi a-t-il connu un tel succès ? Comment a-t-il redéfini la culture de son siècle ? Dans quelle mesure nos séries télévisées actuelles en sont-elles les héritières ?

Mini-conférence n° 8 : La perception de la nature chez l’écrivain Luigi Pirandello :
 de la nouvelle / poème « Padron Dio » au pirandellisme - Vincenzo Mazza, Paris 10

La nouvelle/poème « Padron Dio » est au coeur de notre voyage dans l’œuvre pirandellienne. En effet, pour analyser le sujet de la perception de la nature chez Pirandello, il faut partir de cette oeuvre double (car l’auteur l’a écrite sous deux formes littéraires différentes: une nouvelle et un poème). L’analyse des éléments idéologiques dont se compose le symbolisme pirandellien autour de la nature et de sa fonction mythologique va nous servir dans notre lecture de l’oeuvre de Luigi Pirandello.

Mini-conférence n° 9 : L’art du mime aujourd’hui - Véronique Muscianisi, MSH Paris Nord

Il s’agit de présenter le domaine de l’art du mime souvent méconnu en tant que discipline corporelle alors qu’il irrigue aujourd’hui nombre de pratiques artistiques du théâtre au cirque, en passant par la marionnette. Un bref panorama historique sur le mime en France, du début du XXème siècle à aujourd’hui, sera suivi d’exemples empruntés à la création contemporaine. Des images et extraits vidéo ponctueront nos propos.

Mini-conférence n° 10 : Qu’est-ce que l’animal ? Georges Chapouthier, MSH Paris Nord

En science, l’animal, fruit d’une longue évolution paléontologique, se définit par rapport aux objets inanimés et aux plantes. Il revêt des formes multiples, depuis les éponges jusqu’aux chimpanzés. Sur le plan social, l’espèce humaine a entretenu, au cours de son histoire, des rapports variés avec les animaux : animaux humanisés, voire divinisés, animal-objet, animaux-êtres sensibles… Sur le plan moral, il importe de définir aujourd’hui, de manière nuancée, la manière dont nous devons traiter les divers animaux qui nous entourent.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

twitter facebook google + addthis envoyer par mail

Inscription

L'inscription aux conférences et mini-conférences est obligatoire : remplissez le formulaire d'inscription

Si vous êtes un établissement scolaire : remplissez ce formulaire

Contacts

Plaine Commune

Anne FAGNANI - Tél : 01 71 86 36 73

Mireille DUNEZ - Tél : 01 55 93 56 81